Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 18:40

 

 
STE  CATHERINE  DE  SIENNE
Vierge, Docteur de l’Église
et Copatronne de l'Europe

1347-1380


Ste Catherine-de-Sienne 

 Catherine Benincasa est née à Sienne (Italie) le 25 mars 1347, dimanche des rameaux et Annonciation. En 1352, elle a une vision du Christ-Pontife et fait vœu de virginité. A l'âge de quinze ans, Sainte Catherine revêt l'habit des sœurs de la Pénitence de Saint Dominique (les Mantellate). L'origine de ce groupement remonte à saint Dominique qui avait réuni et organisé des laïcs en une milice chargée de récupérer et de défendre les biens de l'Eglise usurpé par des laïcs et de résister aux hérétiques. Les Soeurs de la pénitence de saint Dominique à l'époque de Ste Catherine ne réunissait normalement que des veuves, mais avait la permission d'entendre les Offices dans les églises des Frères Prêcheurs. Elles suivaient une règle qui n'était pas vraiment religieuse puisque ces soeurs ne prononçaient pas de voeux. 


 

 Après la mort de sa sœur Bonaventura, va commencer
la vie d’ascèse de Catherine. En 1368, après le retour
à Dieu de son père et son mariage mystique avec le Christ, Catherine sauve ses frères pendant un coup d’état à Sienne. Deux ans après, elle donne son coeur à Jésus pour l’Église.
De la même année datent ses premières lettres et les premières conversions. La jeune mystique provoque quelques émotions dans sa cité et dans l’Ordre des dominicains. Elle doit comparaître devant le Chapitre général des dominicains à Florence en 1374. Elle rencontre alors le Bienheureux Raymond de Capoue qui deviendra son directeur spirituel.

 A partir de 1375 commence une période de sa vie durant laquelle elle prend de manière plus publique, la défense des intérêts du Pape et manifeste son souci de l’unité et de l’indépendance de l’Église, ainsi que du retour du Pape d’Avignon à Rome. Elle rencontre le pape Grégoire XI à Avignon. En septembre 1376, elle retourne à Sienne et Grégoire XI prend le chemin de Rome. Catherine continue son service d’ambas-sadrice du pape auprès des villes italiennes toujours en pleine ébullition. En 1378, après le décès de Grégoire XI, Urbain VI est élu pape. 5 mois après cette élection tumultueuse et les maladresses de l’élu, malgré les appels à la patience et les mises en garde de Catherine de Sienne, survient le Grand Schisme d’ Occident et l’élection de l'antipape Clément VII (Robert de Genève). Catherine se bat pour que soit reconnu Urbain VI. La même année 1378, elle commence la rédaction de ses Dialogues, qui, rapporte une tradition, auraient été composés en cinq jours d’extase, du 9 au 14 octobre. Catherine vient s’établir définitivement à Rome. Deux ans après, après avoir reçu dans une vision, la nef de l’Église sur ses épaules, dans l’église du Vatican, Catherine meurt à Rome à l’âge de 33 ans. Bien que ne sachant pas écrire et ne connaissant pas le latin, elle laisse derrière elle une œuvre considérable. L’importance de son œuvre pour la langue italienne moderne est reconnue.

 Appartenant au tiers-ordre dominicain, cette fille de Saint Dominique canonisé en 1461 par le pape Pie II est patronne de l’Italie et a été déclarée docteur de l’Église par le pape Paul VI, le 4 octobre 1970. 

                S
es Oeuvres

 On a d’elle des traités de dévotion, des lettres et des poésies remarquables par l’élégance et la pureté du style.
Elle laisse notamment un Dialogo della Divina Providenza,
dicté deux ans avant sa mort, et 382 lettres adressées autant à des gens du peuple qu’à des puissants (papes, rois, clercs ou laïcs) qu’elle a rédigées durant les dix dernières années de sa vie. Ces écrits brûlent de ferveur mystique et sa rhétorique efficace, mélange d’images bibliques et d’expressions communes, dénote une forte volonté de persuasion.

 L’édition la plus exacte et la plus complète de ses œuvres est celle de Jérome Gigu, sous ce titre : Opère délia serafica sauta Catarina, Sienne et Lucques, 1707-1713, 4 volumes.

 On y remarque un Dialogue entre le Père éternel et
Sainte Catherine
, qu’elle dicta en 1378
étant ravie en
extase.
Une légende exploitée par les peintres d’Italie
de cette sainte fiancée du Christ.

 C
ette biographie provient de l'Abbaye Saint Benoît de Port-Valois



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Paroisse Ste-Catherine-de-Sienne
  • : Site détaillé sur la Paroisse Ste-Catherine-de-Sienne de Trois-Rivières, Province de Québec, Canada
  • Contact
">

Localisation des visiteurs

Recherche